Accueil » Territoires » Cap Ferret » Bonus : Le phare du matin au soir, par Pierre Bouchilloux

Eliette, insensiblement par Pierre Bouchilloux.
Eliette Gautreau, née le 8 octobre 1932 à Piraillan, La Teste-de-Buch était gardienne du phare auxiliaire au phare du Cap ferret jusqu’à son automatisation. Et aujourd’hui, elle en parle encore avec émotion. « C’est vrai que je m’occupais de l’entretien du phare, je faisais le ménage partout, les escaliers, les carrelages, j’assurais les visites et les commentaires. Mais j’ai fait la garde. Allumer le soir et éteindre le matin. Il y avait tout un protocole à respecter, je le connaissais par cœur. Nous savions à quel point ce phare était indispensable aux pêcheurs. Pendant toutes ces décennies, il n’y a eu aucune panne, aucun manquement à déplorer. J’étais au poste quoi qu’il arrive. Mon mari connaissait aussi la manœuvre, il avait une autorisation d’accès. Tous les jours, il y avait 100 batteries à recharger, pas question de tomber en panne ! »
https://www.portraitsdubassin.fr

Inscription Newsletter